Les violences au sein du couple et leurs effets sur les enfants

Les violences conjugales peuvent s’inscrire dans différents contextes familiaux (avant ou après une rupture) et peuvent prendre différentes formes (violences physiques, psychologiques, ponctuelles ou plus régulières). L’enfant exposé aux violences entre ses parents en subit toujours les effets, parfois sans que cela soit véritablement pris en compte.

La violence suscite par ailleurs des réactions émotionnelles fortes et différentes chez les professionnels, en fonction de leurs propres représentations, influencées par le vécu et les expériences de chacun. Elle peut laisser dans un sentiment d’impuissance ou d’incompréhension.

Les professionnels sont ainsi souvent aux prises avec deux injonctions qui peuvent paraître contradictoires : maintenir à tout prix la relation entre l’enfant et ses parents tout en ayant le souci de sa protection.

Cette formation propose d’acquérir des connaissances sur les effets des violences conjugales sur le développement de l’enfant, la construction de sa personnalité, ses relations aux autres. Il s’agit également d’être sensibilisé à la question du traumatisme et de l’accompagnement possible de l’enfant ainsi que du parent qui subit des violences, à partir d’une grille de lecture psychanalytique, s’appuyant notamment sur les notions de structure psychique et de mécanismes de défense.

Objectifs :

-Prendre du recul sur son propre rapport à la violence

-Acquérir des connaissances sur le phénomène des violences conjugales

-Repérer les effets des violences sur le développement de l’enfant ainsi que ses besoins

-Adapter son positionnement dans l’accompagnement de l’enfant exposé aux violences et de ses parents, victime et auteur

Méthodologie : Alternance d’analyse des pratiques et d’apports théoriques

Durée : 2 jours

Public : Tout personnel des secteurs social, médico-social, éducatif et sanitaire

Lieu et dates : à déterminer

Coût de la formation : 960 euros par jour

Formatrice : Julie PECOUT, psychologue clinicienne dans le secteur de l’insertion sociale