Exil et traumatisme

 

Aujourd’hui nous sommes face à une situation sans précédent quant au déplacement de ce que les spécialistes appellent « le flux migratoire ». Derrière ce mot générique se trouvent des femmes, des hommes et des enfants arrachés de leurs existences par la nécessité de sauver leur vie. Leurs parcours portent l’empreinte des situations de violence dont la charge affective peut souvent dépasser les limites de l’appareil psychique et les capacités à penser. Les accompagner exige une position professionnelle particulière : celle du «  témoin ». Savoir être à cette place du tiers pose la question de comment accueillir la souffrance sans en être submergé.

La rencontre avec ce public, à la fois étranger et traumatisé, peut en effet produire des réactions qui vont de la ferveur altruiste, de l’identification à l’autre, jusqu’à la froideur défensive et le rejet.

Comment accueillir l’altérité sans se sentir menacé dans sa propre singularité ? Comment permettre à l’autre de trouver une place pour sa subjectivité dans un lien social qui devient de plus en plus normatif ? Voilà quelques questions que la pratique auprès des migrants pose de façon récurrente.

Ainsi cette formation propose des outils théoriques qui permettent d’abord d’éclairer le phénomène de traumatisme psychique afin d’accompagner sa prise en charge. Parallèlement elle vise à détailler les enjeux affectifs de la rencontre avec l’altérité afin de soutenir des questions éthiques et d’envisager  des positionnements professionnels concrets.

 

Objectifs :

  • acquérir des connaissances qui permettent de penser le traumatisme
  • saisir ce qui est en jeu au-delà des situations d’interculturalité
  • trouver la bonne distance dans l’accueil et l’accompagnement des migrants

Méthodologie : Apports théoriques, analyse des pratiques

Durée : 2 jours

Public : Tout personnel des secteurs social, médico-social, et sanitaire

Lieu et dates : A déterminer

Coût de la formation : 960€ par jour

Le tarif est donné à titre indicatif. Chaque demande de formation fera l’objet d’un devis particulier en fonction du nombre de participants, de la localisation et de contraintes spécifiques liées à l’organisation.

Formatrice : Eli HARIZANOVA, psychologue clinicienne dans le champ de la protection de l’enfance, pratique auprès de mineurs étrangers non accompagnés